Campagne de dératisation 2021
Mercredi 17 mars 2021


Suite à la demande de plusieurs de ses administrés, la commune a initié une campagne de dératisation en partenariat avec la société Farago Manche Calvados, spécialisée dans la mise en œuvre de solutions en hygiène et prévention notamment contre la prolifération des rongeurs. Monsieur Yves-Marie Legoupil, ancien chef des services techniques de la commune accompagne bénévolement sur site le représentant de Farago Manche Calvados dans cette première tournée d’intervention. Une prochaine est prévue après les moissons à la rentrée de septembre/octobre. Cette campagne est prise en charge financièrement par la commune.

 

IMG 20210317 084914 resized 20210317 094608443

M. Yves-Marie Legoupil et le représentant de l'entreprise Farago Manche Calvados

 

En quoi consiste la dératisation ?

— Pour cette première étape, nous allons faire un point de situation par rapport à la vingtaine de particuliers qui se sont manifestés. Cela va consister à poser des boîtes sur des lieux stratégiques qui sont infestés, sur les passages des rongeurs notamment. Nous ne sommes pas sur une dératisation totale. C’est un traitement d’appoint de façon à réguler la présence des rongeurs.

 

Quels sont les produits utilisés?

— Dans le cas, nous sommes sur une phase chimique, parce qu’il y a une présence avérée. En théorie, la règlementation en vigueur nous impose une utilisation de ces produits n’excédant pas 35 jours. Dans ce délai imparti, nous espérons une régulation de la population des rongeurs. Nous n’aurons malheureusement pas mis un terme définitif à l’infestation du fait que nous sommes sur des sites ouverts. Statistiquement, un couple de rats en début d’année, c’est 500 individus en fin d’année.

 

Quels sont les risques pour la santé des animaux de compagnie ?

— Ce n’est pas un produit dispersif, ce ne sont pas des granules en vrac. Il s’agit d’un rondenticide anticoagulant à effets différés sous forme de blocs pâte. Les produits à effets rapides dits « foudroyants » ne sont plus utilisés. Il y a très peu de risques car ces blocs sont attachés et enfermés à l’intérieur des boîtes. Il n’y a que le rongeur qui aura accès. Un lapin, un oiseau ne rentrera pas. Si un chien décidait de détruire la boîte, le répulsif contenu dans le produit l’en dissuaderait. Concernant les chats, il faudrait que l’animal intervienne sur le rongeur intoxiqué le jour même, voire le lendemain pour qu’il y ai un risque. Néanmoins, en cas de suspicion d’intoxication d’un animal domestique, un traitement à la vitamine K est possible s’il est pris rapidement (disponible chez un vétérinaire). Le particulier mettra plus en danger ses animaux à vouloir traiter lui-même l’infestation en jetant le produit par terre sans protection. Le produit doit être protégé, même si il est posé par le particulier.

 

IMG 20210317 084837 resized 20210317 094607723IMG 20210317 084855 resized 20210317 094608148

Une quarantaine de boîtes comme présentée ci-dessus ont été installées lors de cette première intervention. La prochaine intervention est programmée pour septembre/octobre 2021.